Skip to main content
Skip to main navigation
Skip to footer

Par Chloé Van den Bussche
Publié le 30.03.2017

Nous avons commencé la journée par un témoignage poignant qui nous a rappelé que tout ce que nous faisons est toujours à propos du patient. Melissa Mead a accepté de venir partager l’histoire tragique de son petit garçon, William, qui est mort de septicémie après une série d’erreurs de diagnostics. « Dans le monde, une personne meure de sepsis toutes les 3-4 secondes. En France, la mortalité des patients atteints d’un sepsis est de 27%, mais la mortalité de la forme la plus grave (le choc septique) peut atteindre 50%. Les projections dans l’avenir suggèrent un doublement du nombre de cas d’ici cinquante ans, s’expliquant notamment par le vieillissement de la population » (source : Institut Pasteur). C’est donc un sujet plus que jamais d’actualité et qui nécessite de tirer la sonnette d’alarme, afin de remettre le sepsis dans la liste des priorités de la recherche dans le monde.

Après ce début de journée très émouvant, la NHS Improvement, NHS England et nos clients Global Digital Excellence sont montés sur scène pour parler de leurs projets en termes de technologie numérique, partenariats et avantages. Le débat était animé par Geoff Segal, Directeur Général de Cerner Royaume-Uni & Irlande. La présentation était particulièrement intéressante pour les clients français, les GDE se rapprochant des Groupements Hospitaliers de Territoire en France. Les témoignages ont notamment montré les avantages et l’importance de l’interopérabilité entre les établissements d’un même groupement, et le fait que les challenges sont souvent comparables entre différents pays.

Dans l’après-midi, Joanna Rome-Saulnier, Praticien Hospitalier et Médecin Responsable du Comité Utilisateurs et de Transformation Clinique du projet Ulysse au CHU de Nantes, et Céline Bourigault, Praticien Hospitalier au CHU de Nantes, ont animé une session éducative consacrée a l’algorithme UGRI (Unité de Gestion du Risque Infectieux). Elles ont expliqué comment cet algorithme, développé au sein même du CHU, permet de détecter et de dépister des patients porteurs et contact de Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe). Intégré au Dossier Patient Informatisé de Cerner Millennium®, l’algorithme déclenche une série d’alertes en temps réel lors de la réadmission des patients porteurs ou contact BHRe.

Joanna Rome-Saulnier et Céline Bourigault ont présenté les avantages de cet algorithme, notamment améliorer la sécurité du patient, réduire les coûts et avoir plus de temps pour la prévention de l’infection. « Depuis l’activation de cet algorithme en juillet 2015, nous avons pu identifier et suivre 190 patients porteurs du BHRe et 3 600 patients contacts. » a déclaré Céline Bourigault.

« L’algorithme a permis de diviser par 30 le coût de la gestion de cette épidémie. » a ajouté Joanna Rome-Saulnier.

Comme chaque année, ces trois journées ont été bien chargées et le Collaboration Forum a été une réussite ! Merci à tous les participants, nous espérons que vous avez apprécié ce Forum autant que nous !