Skip to main content
Skip to main navigation
Skip to footer
European Collaboration Forum

Par Chloé Van den Bussche
Publié le 20.03.2019

Du 26 au 28 février 2019, plus de 750 participants venant de 10 pays différents ont afflué à Londres pour la neuvième édition du European Collaboration Forum (ECF). Pendant trois jours, l'événement a regroupé des leaders du monde de la santé venant du monde entier, qui ont pu assister à un large éventail de sessions éducatives et de keynotes sur des thèmes variés.

Avec un focus autour du thème Soins Responsables (Smarter Care), l'ECF19 avait mis l'accent sur les innovations dans le domaine de la responsabilité populationnelle, des soins de courte durée, des soins infirmiers et de l'engagement des patients dans le but d'atteindre les Quatre Objectifs des soins de santé (Quadruple Aim). 

Quadruple Aim

Mardi 26 février : des soins responsables dans le milieu clinique

Le début de l'ECF19 a mis en avant l’importance de l’implication des soignants dans la voie vers le changement. À travers de nombreux témoignages et présentations, les participants ont pu échanger tout au long de la journée et partager leur expérience d’utilisation des données, d’implémentation de nouvelles technologies dans le cadre de la transformation clinique et comment cela a permis d’améliorer les résultats et les soins pour les patients.

M. David Feldman, pharmacien au CHU de Nantes, a animé une présentation sur l’aide à la décision clinique et les bénéfices pour les patients, les soignants et l’établissement de santé. Le CHU de Nantes (3 000 lits) a finalisé la première étape du déploiement du DPI Cerner Millennium® en 2015. Au cours des années suivantes, le CHU a mené un projet structuré de mise en place d'un processus d'aide à la décision clinique relatif aux prescriptions de médicaments et de produits sanguins. L'objectif principal était d'aider les médecins dans le processus de prescription afin d'optimiser la qualité et la sécurité des prescriptions et de réduire les coûts. Les résultats sont très positifs, avec une réduction significative du nombre d’intervention des pharmaciens et d’analyses biologiques inutiles. Les alertes déclenchées dans le cadre de la prévention des dangers du valproate pendant la grossesse ont également permis de stopper des traitements potentiellement dangereux pour les patientes.

Mercredi 27 février : des améliorations centrées sur le patient

Le deuxième jour a débuté avec des témoignages de patients sur la manière dont des soins connectés et centrés sur le patient ont apporté une réelle différence dans leur parcours de soins. Parmi ces témoignages, Trevor Stiles, patient en rémission suite à un cancer de la prostate, a raconté comment l'accès au portail patient de Cerner, HealtheLife℠, lui permet d'être personnellement impliqué dans la gestion de ses propres soins. Grâce au portail patient, il n'a plus besoin de retourner à l'hôpital régulièrement pour récupérer ses résultats d'analyses, diminuant ainsi considérablement l'anxiété liée à son pronostic.

La journée a également été marquée par des sessions éducatives et des discussions de groupe avec de nombreux experts autour de sujets d’actualité du secteur des soins de santé, comme l'interopérabilité et les avantages pour les patients et les soignants à connecter les soins entre les différents lieux de soins. L'événement s'est ensuite progressivement orienté vers le thème de la responsabilité populationnelle, pour explorer le sujet de l’exploitation des données pour améliorer la santé des populations.

Jeudi 28 février : des patients engagés pour des populations en meilleure santé

Le dernier jour de l'ECF19 s'est ouvert sur la dernière keynote du forum. Allison Hess, vice president of health and fitness chez Geisinger Health Plans aux États-Unis, a présenté les témoignages de patients et d'employés de Geisinger qui ont pu bénéficier du programme Fresh Food Farmacy du système de santé. En utilisant la nourriture comme médicaments (‘food as medecine’), ce programme permet de faire face aux problèmes d'insécurité alimentaire dans des régions comptant un nombre élevé de patients atteints d'un diabète de type 2 non maîtrisé. Les résultats ? Un bilan très encourageant qui dépasse les résultats habituellement obtenus avec la seule prise de médicaments contre le diabète. En outre, les patients qui ont bénéficié du programme sont également plus motivés à reprendre le contrôle de leur santé et à adopter de nouvelles habitudes plus saines, en participant à des programmes d'arrêt du tabac ou de gestion du poids.

M. Antoine Malone, responsable du pôle prospective Europe et international à la Fédération Hospitalière de France (FHF), a présenté le programme de responsabilité populationnelle mené par la FHF, influencé par l’expérience de Geisinger Health Plans et d’autres initiatives similaires menées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Financé par le Ministère de la Santé et de loin le plus grand projet d’intégration clinique jamais mené en France, le programme vise à identifier les risques médicaux pour des populations spécifiques dans cinq GHT (Douai, Troyes, Vesoul, Niort et Quimper), totalisant plus de 1 000 000 d’habitants. Ce projet commun de prestation de soins intégrés se concentre sur la prévention du diabète et de l’insuffisance cardiaque. L’objectif : réduire la prévalence de l’insuffisance cardiaque et améliorer la qualité des soins grâce à l’analyse des données territoriales et d’indicateurs clés d’une population.

Si vous n’avez pas pu assister au European Collaboration Forum cette année, rendez-vous sur notre compte Twitter et explorez le hashtag #ECF19 pour découvrir les tweets les plus populaires sur l’événement. L’ECF19 a rassemblé plus de participants que jamais, à l’année prochaine pour le Collaboration Forum 2020 !